Notre actualité

Retour à la liste

Entretien des terrains - Jeu Hivernal - 2 mars 2015

Entretien des terrains - Jeu Hivernal

Une question revient chaque année, à pareille époque : peut-on jouer au golf sur des greens gelés, quelles précautions doit-on prendre avant ou après ?
L’idéal, bien entendu ce serait tout simplement de fermer les greens pendant toute la période à risque et de rouvrir en mars. Certains golfs privés ont adopté cette discipline. Malheureusement, pour les golfs commerciaux et les golfs associatifs, de nombreux joueurs souhaitent continuer la pratique de leur sport tout au long de la période hivernale. Bien souvent contre vents et marées et contre le gel.
 
Quelles que soient les décisions, le gestionnaire d’un parcours de golf doit faire preuve de pédagogie et expliquer simplement et brièvement les raisons d’une éventuelle fermeture des greens. Plutôt que le simple panneau “green fermé“ ou “green d’hiver“ pourquoi ne pas rajouter au club-house une information plus pédagogique, du type : “Nous fermons temporairement nos greens, c’est une protection pour qu’ils soient encore plus agréables au printemps. “ ou bien “le piétinement sur un sol gelé ou en cours de dégel occasionne des dégâts à la surface du sol, ces dégâts risquent de pénaliser le jeu dans les semaines qui suivent.
 
En fait la situation est très différente d’un parcours à l’autre selon la nature des substrats. Des greens en sable supportent mieux (en théorie du moins) les alternances gel – dégel, à condition qu’on ait réellement du sable jusqu’en surface et non pas des accumulations de fibres, de feutre et de colloïdes organiques qui vont se déformer sous l’action du gel. (le feutre et les colloïdes organiques se gorgent d’eau, gonflent, et craignent beaucoup le gel, alors que le sable est un matériau minéral indéformable en pur).
 
Greens d’hiver.
La vraie solution est d’avoir une solution de rechange, un green d’hiver digne de ce nom. Cette opération aurait dû être envisagée à l’automne, en commençant à tondre plus court, à sabler, et à fertiliser la surface en question. Il est quand même possible de planter le drapeau sur une surface ciblée, ce qui aura au moins le mérite d’épargner le véritable green.
Ouverture hivernale du green.
 
C’est souvent une décision commerciale, et après tout, l’ouverture hivernale permanente des greens est un argument supplémentaire dans une région lorsqu’on peut proposer des greens jouables, alors que tous les golfs voisins ont leurs greens fermés. Attention toutefois de ne pas compromettre l’avenir et dans tous les cas veillez à la préparation du green à l’automne précédent. Les travaux au printemps suivant devront être renforcés : carottages, sablages pour bien structurer le sol, l’aérer tout en le durcissant, etc...

Conseils supplémentaires :
Quelques opérations hivernales indispensables
 
Les tontes : elles ont pratiquement cessé à partir de décembre mais le passage d’une tondeuse permet d’égaliser la surface et de la rouler pour remettre en place les quelques petites irrégularités superficielles. Sur les golfs de la Côte Basque ou de la Côte d’Azur, les tontes ne vont jamais cesser totalement, certes avec une cadence beaucoup plus réduite de 1 à 3 par semaine, avec le même objectif que celui décrit ci-dessus.
Le passage des machines, en tour de greens et colliers doit être ménagé : on ne les tondra pas ou une fois sur trois. Bien évidemment lorsque les températures sont négatives on s’abstiendra strictement.
Le passage des tondeuses doit obéir à un maximum de discipline, ainsi les accès sensibles, les sols humides... seront totalement évités.
Les hauteurs de tonte ont déjà progressivement remontées depuis fin octobre : 4 mm, puis 4,5 ou 5 mm dans certaines régions sont plus raisonnables.
Avec ces hauteurs, les extrémités foliaires des graminées vont parfois se dessécher un peu plus, mais on égalisera après février/mars.
 
Les aérations : tous les travaux mécaniques ont cessé. Il n’est pas question de travailler le sol, le trancher ou le couper, au risque sinon de faire courir aux graminées des dégâts qu’elles sont incapables de réparer. Les premières aérations reprendront, avec de petites lames par exemple, en mars.

Les maladies. Les maladies sont d’autant plus gênantes à cette période de l’année que la croissance du gazon est pratiquement stoppée. Les graminées ne poussent pratiquement plus, elles se montrent donc incapables de se régénérer, de recouvrir les trous occasionnés par des plantes malades. L’impact d’une maladie est donc particulièrement durable : une attaque précoce de Fusariose peut laisser des traces jusqu’au printemps, alors même que le champignon n’est plus actif depuis longtemps. Le gazon a été rongé, le tapis végétal a perdu de l’homogénéité; il ne la retrouvera que lorsqu’il y aura suffisamment de croissance.
La principale maladie présente à cette période de l’année est la Fusariose froide, elle est provoquée par le champignon pathogène Microdochium nivale. Les premiers signes de la Fusariose hivernale commencent à partir d’octobre/ novembre, et ils se poursuivent parfois jusqu’au mois d’avril. Les symptômes visuels sont bien connus, avec des taches de 2 à 20 cm, circulaires sur les greens et présentant un aspect d’oeil de grenouille (le centre de la tache redémarre).
L’optimum de croissance du champignon est entre 5 et 15°C, avec des conditions d’humidité saturante.
Les excès d’azote en automne aggravent les risques d’épidémies. Tous les programmes d’entretien ou de fumures déséquilibrés sont autant de facteurs qu’il faut améliorer si on veut éviter les grosses attaques. Lorsque les conditions de températures fraîches et d’humidité durent, il faut envisager les traitements avec des fongicides. Contre ce type de maladie, une stratégie préventive est préférable, il est toujours conseillé d’intervenir, lorsque l’on peut, avant la contamination supposée ou en tout début d’attaque.
 
Les matières fongiques les plus efficaces sont les suivantes :
• Azoxystrobine (Héritage 0,5 kg/ha)
• Pyraclostrobine (Insignia 1,2 kg/ha)
• Iprodione (Chipco Green - anciennement Rovral - 15-20 l/ha)
• Mancozèbe (Foregazon 10-20 kg/ha)
L’association de Chipco et de Foregazon avec respectivement 10 l + 10 kg/ha donne de bons résultats et permet, en traitement préventif de réduire les doses appliquées.
A noter qu’en cas d’attaque déclarée de fusariose, les résultats obtenus avec les fongicides Azoxystrobine, Pyraclostrobine sont parfois assez décevants car il n’y a pas d’effets “chocs“ curatifs de la part de ces fongicides. On a du mal ainsi à arrêter une maladie installée au coeur des plantes. Mais utilisées préventivement ou vraiment en tout début d’attaque, ces matières actives sont essentielles dans une stratégie raisonnée de lutte contre les champignons parasites.
 
En conclusion,
Bien qu’il soit possible de ne pas (trop) interrompre le jeu d’hiver sur les greens, les inconvénients agronomiques et les risques de détérioration sont réels surtout pour les greens construits sur des substrats, mal aérés ou mal drainés. Ces risques sont décuplés dans les régions aux hivers rigoureux.
Nous ne saurions trop inciter les gestionnaires de parcours et les intendants de prévoir dans leurs budgets et leurs plannings pour l’hiver prochain ces quelques m2 de greens d’hiver. Ils permettront de continuer une pratique du golf presque normale, malgré les inévitables fermetures du “vrai“ green. En tout cas ces greens d’hiver ménageront la qualité du tapis végétal pour la saison suivante.
 
Lorsqu’il n’y a pas de fermeture du green, malgré le froid et les conditions hivernales...il est nécessaire de prévoir un budget additionnel pour la remise en état : piquages et spikes très légers dès la sortie d’hiver et le démarrage de la végétation, perforations à louchets creux supplémentaires, sablages, regarnissage. Le surcoût représente vite 8 à 10 000 €.

Hervé-Eric COCHARD
Ingénieur agronome

Photos associées

 

à la une

Le dernier n° du Billet Vert est paru ! #52

Le dernier n° du Billet Vert est paru ! #52


Publié le 22 mars 2021

Toutes les dernières news du Golf Business, en conditions...

Taxe d'apprentissage 2021

Taxe d'apprentissage 2021


Publié le 18 février 2021

L'AIMG se positionne pour le versement de vos taxes d'app...

Le dernier billet vert est paru #50

Le dernier billet vert est paru #50


Publié le 25 janvier 2021

L'actu du golf de cette fin du mois de janvier !

Le dernier billet vert est paru ! #49

Le dernier billet vert est paru ! #49


Publié le 22 décembre 2020

Les dernières infos du Golf business, c'est par ici !

Journal du golf - Décembre 2020

Journal du golf - Décembre 2020


Publié le 4 décembre 2020

La version en ligne du Journal du Golf est désormais cons...

Toutes les actualités
Mise à jour du prix total...